Comment sécuriser l’intégrité d’un document ?

Les modifications volontaires ou involontaires d’un document peuvent avoir de graves conséquences. C’est pourquoi il est essentiel d’assurer et de sécuriser son intégrité. En d’autres termes, de garantir que le document n’a pas été modifié ou altéré lors de sa transmission ou de son stockage.

Utiliser une signature numérique !

Pour garantir l’authenticité et l’intégrité d’un document, la signature numérique est une solution. Il s’agit d’un dispositif technique qui repose sur une technologie cryptographique et qui est utilisé dans les échanges de documents et de courrier. La signature électronique garantit non seulement l’identité de l’expéditeur, mais aussi que le document reçu n’a pas été modifié ou altéré. En effet, s’assurer que l’auteur est bien celui qu’il prétend être permet d’authentifier le document. Ce paramètre est important dans la mesure où il donne la possibilité de retracer les traitements et opérations effectués sur le document depuis sa signature jusqu’à sa consultation. En fonction de l’usage et de l’enjeu du document à signer, vous avez le choix du niveau de sécurité adapté.

Les différents niveaux d’une signature électronique !

La validité du document signé dépend fortement du niveau de fiabilité. Le niveau 1 consiste en une signature électronique standard. Il peut s’agir du scan d’une signature manuscrite apposée sur un document avant son envoi par email. Sa fonction est de simplifier les processus internes nécessitant une signature. La signature électronique avancée ou niveau 2 est la plus utilisée par les entreprises. Cependant, elle nécessite une acquisition de signature électronique répondant aux normes elDAS. Et enfin, le niveau le plus fiable tant sur le plan technique que juridique, la signature électronique qualifiée. En effet, cette signature numérique a l’équivalence d’une signature manuscrite, selon le code civil.

Protéger le document !

Cependant, pour garantir l’intégrité d’un document, la traçabilité et la non-répudiation des modifications ne suffisent pas. En effet, il est toujours possible de supprimer ou de modifier des éléments du document pour une personne ayant accès à la base de données. L’application d’une signature numérique permet de « sceller » le contenu associé. En vérifiant la signature, il est possible de démontrer la moindre altération du document. Mais elle n’empêche pas d’éventuelles modifications, sauf si le contrôle est effectué systématiquement à chaque accès au contenu. Afin d’assurer son intégrité, un document doit être protégé pendant sa période de conservation. En effet, garantir l’intégrité des documents est essentiel dans un monde connecté où des personnes malveillantes ou des logiciels malveillants peuvent les modifier et les altérer. Pour ce faire, vous pouvez opter pour un système d’archivage électronique qui vous permet de conserver toutes vos informations tout en assurant leur intégrité et leur pérennité. Vous pouvez également utiliser un coffre-fort numérique afin de disposer d’une copie fiable et intégrale de votre document.

La signature électronique : comment fonctionne -t-elle ?
Quels documents sont concernés par la signature électronique ?